Patchwork – le vent souffle dans les branches de sassafras

Le shérif justicier solitaire,

patchcath

le bandit,

patchcath

l’indien rusé et ses flèches,

patchcath

le couple de colons

patchcath

la fille qui rêve d’en sortir

patchcath

et le fils rebelle un peu paumé,

patchcath

la poupée au grand cœur,

patchcath

et le prisonnier,

patchcath

Le patriarche vert,

patchcath

la matrone,

patchcath

le médecin imbibé d’alcool,

patchcath

le nostalgique,

patchcath

les joyeux drilles

patchcath

et les amoureux,

patchcath

les travailleurs,

patchcath

les fournisseurs

patchcath

et les consommateurs,

patchcath

ils sont tous là, à l’écran,

patchcath

ou dans leur cadre,

patchcath

à leur fenêtre

patchcath

ou sous leur toit.

patchcath

On peut sentir le grondement des Peaux-Rouges aux abords du ranch,

patchcath

deviner la horde de bisons au bord de la rivière.

patchcath

Ils gesticulent, un peu pitoyables,

patchcath

croient encore à un monde qui n’est plus,

patchcath

entre les murs d’une maison effondrée,

patchcath

que le vent disperse

patchcath

et laisse entendre son souffle dans les branches de sassafras.

patchcath

En fait, c’est bien après avoir terminé cet ouvrage, que j’ai remarqué que presque tous les éléments de cette courtepointe collaient avec cette histoire.

L’idée de départ était bien plus simple ; je m’étais lancé le défi de n’assembler que des carrés de même dimension dans un dégradé de jaunes… et j’ai commencé par découper les pièces dans mes tissus de couleur jaune. Petit à petit, j’ai vu que certains viraient sur les beiges et gris, et d’autres sur le vert. Au fur et à mesure du découpage et pour rompre la monotonie, j’ai eu envie de représenter quelque chose sur cet ouvrage…Le soleil de notre région et le vent. Oui, le vent nous rend visite au moins 250 jours par an. Rendre visite ! c’est souffler à 60km/h au moins !

Alors j’ai voulu représenter des arbres et leurs feuilles dans le vent, et des maisons et leurs habitants aux fenêtres qui s’envolaient avec lui.

Les habitants, ben ma foi, ce sont simplement les personnages que j’ai trouvés sur mes tissus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.